Partir loin

Hello !!!

Crédit photo : Media

Petit article blabla afin que vous me connaissiez un peu mieux, moi et mes projets pleins la tête.

J’étais partie pour trouver mon petit CDI au chaud, acheter une maison, faire un enfant, prendre un petit chien… vous voyez le topo? Je m’étais préparée
à une vie bien cadrée. Pourquoi en fait? Pour faire plaisir aux parents, sécuriser ton entourage, ne pas dévier de la ligne pré-établie?

J’adore voyager, je travaille pour voyager (et payer mes factures aussi accessoirement). Chaque minute que je passe au bureau, je rêve de villes européennes ou de plages de sable blanc. Mais bon, je ne gagne pas des mille et des cent donc le retour sur la terre ferme est assez récurrent.

Bref, un joyeux dimanche frais de janvier 2017, je traînais sur la chaîne Youtube de Milca « Les Curls » (allez jeter un oeil à sa chaine, elle y parle d’astuce pour les cheveux crépus, de voyage et c’est très instructif), et j’apprends l’existence du PVT.

Le PVquoi? 

Le Permis Vacance Travail, appelé en sigle PVT. C’est un visa permettant de travailler ou non d’ailleurs (de se dorer la pilule si les sous vous le permettent) . Ce visa est d’une durée d’une à deux années.

Il y a de nombreux pays proposant des PVT : l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande pour les plus populaires, mais aussi l’Argentine, le Japon, la Corée du sud, Taïwan, Honk-kong, le Chili, la Colombie, le Brésil, le Mexique, l’Uruguay. Et pour les personnes habitant hors de l’Europe, il y a également la Belgique, la Russie et la France (et oui, perso je ne savais pas que la France en proposait).

Notre pays de prédilection est … Tadam

Crédit photo : PVtiste

Notre recherche s’est axée sur le PVT au Canada qui nous offre la possibilité de rester 2 ans sur le territoire. Il y a environ 11 000 demandes par an pour le Canada, pour 6550 places environs offertes aux français, et 750 pour les belges par tirage au sort.

Ps : tous les PVT ne se font pas par tirage au sort, cela est spécifique au PVT Canada.

Donc en ce 03 janvier 2017, bien au chaud sur le canapé et profitant de mon jour de RTT, le doudou me dit : » qui ne tente rien à rien, on s’inscrit et on voit ».

Et là, tout s’enchaîne. J’avoue que j’ai eu une chance de cocue sur ce coup là. Je m’inscris le 3 janvier dans le bassin de candidat, je suis tirée au sort le 5 janvier, et le 27 je payais 220 dollars (environ 160 euros) pour mon PVT. A partir de là, j’ai un an pour quitter le territoire français et m’envoler chez nos joyeux amis canadiens.

Le chéri est quant à lui tiré au sort quelques mois plus tard : quelques mois de stress donc car le PVT est individuel. En gros, s’il n’avait pas été tiré au sort, j’étais la seule à partir et lui n’aurais eu droit qu’à un permis touriste d’une durée de 6 mois s’il décidait de m’accompagner. Donc bim, seconde chance de cocue, on a tous les deux notre PVT.

Aujourd’hui, c’est officiel, nous partons début janvier, parce que le doudou fini son travail fin novembre et histoire de profiter des fêtes en famille, car nous ne risquons pas de revenir en France d’ici ces deux ans.

Quelle ville choisir ? 

Crédit photo : Ville de Montréal

On a porté notre choix sur Montréal, car premièrement c’est francophone et mon anglais n’est plus aussi bon qu’avant (manque de pratique), que c’est une ville cosmopolite et très attrayante en terme d’activité.

Et surtout, il y a un fort bassin d’emploi, même si pour commencer, je ne vais pas chipoter sur le métier à exercer. On souhaite avant tout travailler afin de découvrir le Canada et pourquoi pas les Etats-Unis, Cuba, l’Amérique du Sud, les îles…

Et maintenant l’attente de partir…

Heureusement, notre expatriation se fait à deux, car en cas de petits coup de blues, je pourrai toujours compter sur ma moitié. Puis hormis ma famille, je ne pense pas pouvoir faire ce projet avec quelqu’un d’autre que celui qui partage ma vie depuis 7 ans maintenant.

Il me tarde à ce jour le moment de prendre l’avion, décoller vers un futur non maîtrisé. Plus les mois vont passer et plus l’excitation va monter. J’idéalise sans doute mon PVT, à savoir trouver un super job, se faire des amis venant des quatre coins du monde, voyager et découvrir tous pleins de pays…

Ralala, je vous laisse sur ses rêveries et vous dirige vers le site des PVtistes. Franchement, voyager est une richesse et permet de s’ouvrir au monde donc osez !!!

Pleins de bisous doux,

2 commentaires sur « Partir loin »

  1. Je vous souhaite plein de bonheur au Canada, il figure également sur ma wishlist voyage. Je suis comme toi, j'adore voyager et j'adore découvrir, c'est pas pour rien que je suis devenu steward. Même si ce n'est plus comme au début de l'aviation où nous restions quelques jours sur place, de nos jours rentabilité et efficacité sont de rigueurs. Mais cela ne m'empêche pas de profiter un maximum de ce que je fais et de le faire avec plaisir. Donc peut-être nous verrons nous au Canada? Qui sait?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s